rumeurnoiretblanc

Au gré de quoi ?

Au gré de quoi ?

 

Indécise

Ou Imprécise

Elle le porte,

Lové,

Au creux des plis de la paume de sa main,

Comme un secret,

Enfoui, blême sur son lendemain.

Collier de perles

Laissant couler le temps

Laissant se briser le songe inconsistant.

Au gré des vagues

De ses retours et de ses départs,

Au gré de quoi ?

De ses silences en guise de remparts.

Joueuse

Ou Chagrine,

Plaisante

Ou assassine,

Présente disparaissant

Elle ne veut vivre dense.

Dans la pudeur des instants fugaces,

Et Conquise par la voix étrange,

Toujours elle se dérobe au regard, et agace,

L’existant et le sonnant,

L’éternel amant

Le fou savant

L’idiot aimant.

1 réflexion sur « Au gré de quoi ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.