L’indien dans le désert marche sur les ruines de la Nature sacrée.

Sur son visage sont tracées les lignes des visages étranges qu’il a croisés au cours de ses voyages.

Inquiet, timide, révolté, étonné.

Son vagabondage est ahuri.

Son silence, interloqué.

Sa joie, éphémère.

Share This

Share This

Share this post with your friends!