Ennui-Effroi Une poésie et un graphisme

Endormis ! Endormis ! Réveillez-vous !

Je baille d’ennui, l’effroi m’indigne !

Trouvez une issue à ce spectacle horripilant !

 

Parfois la poésie ne tient qu’à quelques mots, bien choisis, découverts au détour d’une errance psychique

Quelques fois la poésie se suffit en elle-même

Parfois la poésie s’accommode mieux d’un dessin réalisé au crayon noir. Parce que écrire et dessiner sont issus du même geste et de la même action : oser choisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.